• pour cool & band

    "Tout au fond de votre cœur, un germe de
    tendresse n’attend qu’un sourire chaleureux
    pour se développer."..(Roland Delisle)


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    29
    missdior Profil de missdior
    Mercredi 4 Mai 2011 à 00:03


    Le trésor Jadis, jadis vivait m'amie Une princesse aux cheveux d'or, En quel pays ? Ne le sais mie. Jadis, jadis vivait m'amie La fée Yra, son ennemie, Qui changea la belle en trésor. Jadis, jadis vivait m'amie Une princesse aux cheveux d'or. En un trésor caché sous terre La fée, au temps bleu des lilas, Changea la belle de naguère En un trésor caché sous terre. La belle pleurait solitaire : Elle pleurait sans nul soulas En un trésor caché sous terre : C'était au temps bleu des lilas. De la mousse je suis la fée, Dit à la princesse une voix, Une voix très douce, étouffée, De la mousse je suis la fée, D'un bleu myosotis coiffée. Pauvrette ! En quel état vous vois ! De la mousse je suis la fée, Dit à la princesse une voix. Par un homme jeune et fidèle Seront sauvés vos yeux taris, Dit cette fée à voix d'oiselle Par un homme jeune et fidèle Qui vous désirera, ma belle, Et pour l'or n'aura que mépris, Par un homme jeune et fidèle Seront sauvés vos yeux taris. Cent ans attendit la princesse. Un jour quelqu'un passa par là, Chevalier de haute prouesse, - Cent ans l'attendit la princesse - Brave, invaincu, mais sans richesse, Qui prit tout l'or et s'en alla. Cent ans attendit la princesse. Un jour quelqu'un passa par là. La pauvre princesse invisible Fut mise en la bourse de cuir ; La pauvre princesse sensible, Adorable, mais invisible. Un brigand tua l'invincible, Prit la bourse et se mit à fuir. La pauvre princesse invisible Pleurait dans la bourse de cuir. Elle pleurait d'être en servage Et de ne pas pouvoir crier. Le grand vent du Nord faisait rage - Elle pleurait d'être en servage - Mais un homme vit le carnage, Vint et tua le meurtrier. Elle pleurait d'être en servage Et de ne pas pouvoir crier. Le sauveur, un pauvre poète, Dit : " Onc homme tel trésor eut ; Mais j'en fais fi ! Je suis très bête, Un sauveur, un pauvre poète ! J'aimerais mieux une fillette. " Alors la princesse apparut. Le sauveur, un pauvre poète, Dit : " Onc homme tel trésor eut ! " Et voilà l'histoire, m'amie, De la princesse aux cheveux d'or. Quel est son nom ? Ne le sais mie. Et voilà l'histoire, m'amie, De celle que son ennemie Changea jadis en un trésor. Et voilà l'histoire, m'amie, De la Princesse aux cheveux d'or. JE vis un soir la zézayante Et presque jamais souriante Et renversée, un soir, hiante, Pour quel ennui ? Vers quel soulas ? S'ennuyait-elle d'une gemme, D'une fleur bleue ou de l'angemme Ou plaçait-elle ceci : " J'aime ! " Trop au hasard des tombolas ! Et dans le soir qui tout nous souille Le fauteuil qui d'ombre se brouille Avait des formes de grenouille Près du lit, tel un tombeau bas. Ainsi bayèrent par le monde Viviane auprès de l'immonde Et dans son palais Rosemonde Qui fut moins belle que Linda. Et moi qui tiens en ma cervelle La vérité plus que nouvelle Et que, plaise à Dieu, je révèle De l'enchanteur qui la farda Du sens des énigmes sereines, Moi, qui sais des lais pour les reines Et des chansons pour les sirènes, Ce bayement long m'éluda. Car au cœur proche et que je craigne Ce cœur que l'ennui tendre étreigne. Au cœur l'ennui c'est l'interrègne À ne pas être l'interroi. Ses mains alors s'épanouirent Comme des fleurs de soir et luirent, Ses yeux dont soudain s'éblouirent Les dormantes glaces d'effroi De voir bayer leur sombre dame, Princesse ou fée ou simple femme Ayant avec la mort dans l'âme La grenouille pour tout arroi. Lorsque vous partirez, je ne vous dirai rien, Mais après tout l'été, quand reviendra l'automne, Si vous n'êtes pas là, zézayante, ô Madone, J'irai gémir à votre porte comme un chien. Lorsque vous partirez, je ne vous dirai rien. Et tout me parlera de vous pendant l'absence : Des joyaux vus chez les orfèvres transmueront Leurs gemmes en mauvais prestiges qui seront Vos ongles et vos dents comme en réminiscence Et tout me parlera de vous pendant l'absence. Et, chaque nuit sans lune attestant vos cheveux, Je verrai votre ennui dans chaque nuit lunaire ; Mais puisque vous partez l'on me soit débonnaire Et fixe mon étoile et l'astre que je veux Dans chaque nuit sans lune attestant vos cheveux. Quand l'automne viendra, le bruit des feuilles sèches Sera de votre robe un peu le bruissement. Pour moi, vous sentant proche, en un pressentiment, La feuille chue aura le parfum des fleurs fraîches, Quand l'automne viendra hanté de feuilles sèches. Madone au Nonchaloir, lorsque vous partirez, Tout parlera de vous, même la feuille morte, Sauf vous qui femme et mobile comme la porte Avant le premier soir de danse m'oublierez, Madone au Nonchaloir, lorsque vous partirez.


    Guillaume Apollinaire (1880 - 1918)


    Salut ici se promener dans votre univers, et en laissant un poème de Guillaume Apollina

    28
    Mercredi 20 Avril 2011 à 09:01

    coucou ma adelys me voila j'imagine que tes deja partis ben oui se matin pas reussi a me lever me suis coucher un peu tard je fil chez nous te fais de gros bisous!!!!

    27
    Mardi 19 Avril 2011 à 19:55

    Je comprends que tu sois triste mon Adelys, mais ce n'est pas une raison pour tout arrêter toi aussi. Nous sommes là toutes les deux... Qu'allons nous faire sans toi ??? C'est impossible.

    Gros bisoussssss

    26
    Mardi 19 Avril 2011 à 19:11

    Bonsoir ma Délicieuse Adelys, J'espère que ta journée ne s'est pas trop mal passée.

    Pour moi, bien  ! Hélas c'est déjà fini et demain on repart pour la galère !!!

    Je te fais de très gros bisoussssssssssssss. A +++

    25
    Mardi 19 Avril 2011 à 16:56

    petit coucou mon adelys pour te dire aurevoir je quitte l'aventure de l'univers bloguien,je te remercie de ta grande gentillesse et de ton amitié qui m'a beaucoup apporté,je garde tes liens car la coupure risque d'etre un peu dure ,merci pour tout, je ne te souhaite que du bonheur et prends bien soin de toi et de tes proches gros bisous tendresse

    24
    Mardi 19 Avril 2011 à 14:20

    coucou la parigote alors tes casseroles ont pas cramer au moins mdrrrr , trés jolie ta créa , passes une bonne journée , bizzzz du steph

    23
    Mardi 19 Avril 2011 à 13:38

    petit coucou en rentrant du travail pour te souhaiter un très bon après-midi chez nous soleil 25° de gros bizzzous

    22
    chipie51 Profil de chipie51
    Mardi 19 Avril 2011 à 10:28

    bonjour adélys, je viens te souhaiter une belle journée, gros bisous

    21
    Mardi 19 Avril 2011 à 08:04

    coucou ma adelys ben moi au contraire de isa suis super en avancete fais de gros bsious j'espere a plus tard

    20
    Mardi 19 Avril 2011 à 07:32

    Coucou mon Adelys, et bien j'ai fait ce que j'appelle "une grasse matinée"... Super en retard ce matin, bien que je ne travaille pas...

    Allez je file me refaire un petit café et après aux courses... Beurk !!!

    Je te fais de très gros bisousssssssssssssss. A tout à l'heure

    19
    missdior Profil de missdior
    Mardi 19 Avril 2011 à 05:17


    Vous en qui je salue une nouvelle aurore... Vous en qui je salue une nouvelle aurore, Vous tous qui m'aimerez, Jeunes hommes des temps qui ne sont pas encore, Ô bataillons sacrés ! Et vous, poëtes, pleins comme moi de tendresse, Qui relirez mes vers Sur l'herbe, en regardant votre jeune maîtresse Et les feuillages verts ! Vous les lirez, enfants à chevelure blonde, Coeurs tout extasiés, Quand mon corps dormira sous la terre féconde Au milieu des rosiers. Mais moi, vêtu de pourpre, en d'éternelles fêtes Dont je prendrai ma part, Je boirai le nectar au séjour des poëtes, A côté de Ronsard. Là, dans ces lieux où tout a des splendeurs divines, Ondes, lumière, accords, Nos yeux s'enivreront de formes féminines Plus belles que des corps ; Et tous les deux, parmi des spectacles féeriques, Qui dureront toujours, Nous nous raconterons nos batailles lyriques Et nos belles amours. Vous cependant, mes fils, nés pour la poésie Et l'ode aux flots vainqueurs, Vous puiserez la joie au fleuve d'ambroisie Qui coula de nos coeurs. Comme aujourd'hui rêveur près de quelque fontaine Je redemande en vain Le secret des amours de Marie et d'Hélène A mon maître divin, Vous redirez aussi les grâces d'Aurélie Aux oiseaux de Cypris, Au rossignol des bois, à la rose pâlie, Au bleu myosotis ! Vous demanderez tous à mes vers de vous dire Quelle fut la beauté Dont mes rimes en fleur adoraient le sourire De rose et de clarté ! Ils vous la montreront, ces vers dont s'émerveille La chanson des hautbois, Ruisselante de feux comme une aube vermeille, Rose et neige à la fois ; Et telle qu'à présent, jeune fille hautaine Au sein délicieux, Elle ravit d'amour l'azur de la fontaine Et l'escarboucle aux cieux. On dirait à la voir que, de sa main profonde, Dieu, sur son trône assis, A pétri de nouveau, pour en refaire un monde, Une Ève aux noirs sourcils ! Car elle est fière, et seule, Ange mystérieuse, Sourit et marche encor Avec la majesté d'une victorieuse A la cuirasse d'or, Et, comme cette Muse à qui le temps pardonne Sans tache et sans affront, Elle pourrait aussi porter une couronne D'étoiles à son front, A ce front souriant, poli comme l'ivoire Des lys inviolés, Que de leurs lourds anneaux encadrent avec gloire Ses bandeaux ondulés ! Un signe querelleur folâtre sur sa joue Qu'un clair duvet défend, Et sa bouche amoureuse, où la clarté se joue, Est d'un petit enfant. Sous l'ombre des sourcils et leur arcade noire, Pareils à l'or du jour, Ses grands yeux tout vermeils s'ouvrent comme pour boire Des océans d'amour, Et la même lumière en frémissant arrose D'un ton timide et pur Sur un front mat et clair les narines de rose Et les veines d'azur. Son col de marbre où luit votre blancheur insigne, Ô neiges de l'Ida, S'incline mollement, comme le divin cygne Sur le sein de Léda. Cette tête ingénue et ce corps de Déesse, Ensemble harmonieux, Lui donnent l'éternelle et sereine jeunesse Des enfants et des Dieux. Des grands camellias défiant les calices, Telles, orgueil d'Éros, Les femmes de Pradier sortent calmes et lisses Du marbre de Paros. Dans ces temps où les Dieux de l'Hellade vivante Fleurissaient les chemins, L'orgueilleuse Cypris eût été sa servante Pour lui baiser les mains ; Et triste, agenouillée en larmes parmi l'herbe, La Déesse, en songeant, Elle-même eût noué sur sa jambe superbe Le cothurne d'argent ! Ainsi vous la verrez dans les brûlants délires De vos coeurs embrasés, Et sachez que sa voix eut la douceur des lyres Et des premiers baisers, Amants qui devez naître ! et le doux nom de Laure, Dans les vers cent fois lus, Et l'Elvire aux beaux yeux que le génie adore Ne vous troubleront plus. Et vous ferez chanter par quelque fier poëte, Mon fils et mon rival, Les femmes qui seront une image imparfaite De ce type idéal.


    Théodore de BANVILLE (1823-1891)


     bonjour, je suis juste de répondre à vos visites gentil,et vous laisser un poème de Théodore de Banville

    18
    katherina Profil de katherina
    Lundi 18 Avril 2011 à 21:52

    Je perds la tête, j'ai vu que je l'avais déjà mise ce matin, lol  !

    17
    katherina Profil de katherina
    Lundi 18 Avril 2011 à 21:51

    J'avais oublié de la rajouter dans mon com.

     

    16
    katherina Profil de katherina
    Lundi 18 Avril 2011 à 21:48

    Bonsoir Adelys !

    J'espère que tu vas bien !

    Tu dois être débordée, tu n'as pas eu le temps de passer sur le blog, je comprends, ça n'est pas évident surtout que les petits sont en vacances, c'est beaucoup de travail de les avoir tout le temps.

    Essaye de te reposer un peu quand même !

    Moi j'ai Loan qui est resté dormir, il ne voulait pas rentrer, lol !

    Comme je te l'ai déjà dit sûrement, ils seront en vacances jeudi soir, ça leur fera du bien !

    Je vais te laisser en te souhaitant une bonne nuit bien reposante !

    Gros bisouuuuuuus !

    15
    Lundi 18 Avril 2011 à 19:47

    Coucou mon Adelys, et bien encore bien de mauvaises surprises ici. Je suis triste de voir ces choses ici alors que nous ne sommes là que pour passer des moments paisibles et d'amitié. Et oui même dans ce monde virtuel, se trouvent de méchantes personnes.

    J'espère que tu vas bien et que tu n'as pas passé une trop mauvaise journée. Je te fais tout plein de bisoussssssssssss. A +++ ma Délicieuse Adelys.

    14
    tite marmotte
    Lundi 18 Avril 2011 à 17:28

    sa y est ma adelys j'ai remis en ordre heureusement avais un dossier avec ma deco juste quelque truc a refaire aller c'est repartis te fais de gros bisous  aplus tard

    13
    joyeuxphil Profil de joyeuxphil
    Lundi 18 Avril 2011 à 13:53
    12
    Lundi 18 Avril 2011 à 11:39

    Bonjour Adelys,


    Eh bien, jolie crea, que j'ai pu voir sur le blog de graph', y ayant deposée la mienne ce week end. Il faut dire queje suis plutot occupée ces temps ci et donc peu de temps a la creation, mais c'est agréable.
    La tienne est vraiment jolie. Bravo.
    Enfin, je vais te souhaiter une douce journée et une excellente semaine. A bientot, Bisous, Pascale.


    11
    turbo-210
    Lundi 18 Avril 2011 à 11:31

    Bonjour Adelys,je viens avec un magnifique soleil soleil te souhaiter un très bon début de semaine,j'espére que tu vas bien et que ton week end ses bien passer.Gros bisous.

    10
    katherina Profil de katherina
    Lundi 18 Avril 2011 à 11:14

    Bonjour Adelys !

    Elle est bien belle ta créa, pleine de douceur !

    C'est vrai qu'un simple sourire peut nous faire revivre !

    Je te souhaite une bonne journée ensoleillée avec tes loulous !

    Mille bisouuuuuuus !

     

     

    9
    creavero
    Lundi 18 Avril 2011 à 10:54

    ___________★________☆____★___ _______________________$$$_____★____☆_______ ______________________$$$$$___☆________★_____ _____________________$$$$$$$_______★_______☆_ ____________________$$$$$$$$$___★______★____ ___________________$$$$$$$$$$$_____★______★☆ __________________$$$$$$$$$$$$$____☆____★____ ____$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ ______$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ ________$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ _________$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ ___________$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ ___________$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ _________$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ ________$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ _______$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ _____ $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ ____$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ _____★_____☆______$$$$$$$$$$$$$ ______☆______★_____$$$$$$$$$$$ _★______☆___________$$$$$$$$$ _______☆______★______$$$$$$$ __★______☆____________$$$$$ ______☆_____★__________$$$ __★______☆___☆_____★___ bonjour bon lundi a toi bisous..

    8
    Lundi 18 Avril 2011 à 09:47

    bonjour fée douceur

    je crois que tu as bien relevé le défi, bravo

     j'ai cueilli les derniers brins de muguet ce we et encore ils étaient bien avancés

    passe une douce journée, gros bisous

    7
    Dimanche 17 Avril 2011 à 15:32
    6
    Dimanche 17 Avril 2011 à 14:17

    Bonjour, ma p'tite amie, adelys2, comme je l'ai dit à mes amies, je n'allais plus sur eklablog, depuis un p'tit moment, car je n'arrivais pas à aller sur mes adresses de mes amies, je cliquais mais ça ne marchais pas, j'espère que tu ne m'as pas oublié. Je te réinvite dans mes amies eklablog, m'acceptes-tu, oui ou non, je veux devenir ton amie, car tu me manques et je t'aime beaucoup. Belle et jolie p'tite créa, je l'adore. Si tu m'acceptes comme amie, enregistre mon adresse avec celles de tes amies. Tu pourras revenir, sur mon blog, car je vais bientôt refaire un nouvel article. Bisous, bon dimanche, bonne semaine à bientôt, à ma douce amie, adelys2, ta gentille amie sympa, cathytours.

    5
    laanceeldusoleil
    Dimanche 17 Avril 2011 à 14:07

    coucou Edith, c'est avec un beau soleil et un grand vent, que je viens te souhaiter une belle après-midi. Aujourd'hui, repos bien mérité après notre virée hier à Namur. Je t'embrasse. Cricri

    4
    tite marmotte
    Dimanche 17 Avril 2011 à 11:07
    coucou ma adelys c'est la marmotte qui passe te fais de gros bisous cette aprem je vais chez mes parents pour l'anni de ma nona mdr alors c'est pas comment j'irai se soir mdr!! te fais de gros bisous passe un bon dimanche
    3
    Dimanche 17 Avril 2011 à 10:25

    coucou viens te souhaiter un très bon dimanche ensoleillé de gros bizzzous

    2
    Dimanche 17 Avril 2011 à 06:41

    Mais dis moi mon Adelys tu ne t'arrêtes pllus... Et tes créas sont de plus en plus sublimes.Je te laisse pour l 'instant  déguster ton petit déjeuner . A tout à l'heure ma Délicieuse Adelys. Gros gros bisoussssssssssssss

    1
    Dimanche 17 Avril 2011 à 05:13

    kikou Adel mon petit bonjour ma belle et te souhaite un doux dimanche ma belle gros bisous NIKKI


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :